Hausse des taux des livrets au 1er août

Le livret A passe de 1 % à 2 % mais malheureusement dans un même temps l’inflation est de 6,1%. Cela signifie que les épargnants perdent en pouvoir d’achat.

Où placer mon argent ? Comment lui donner du sens ? Quels sont mes objectifs ?

Article du 31/07/2022

DM conseils, livret A, placement

Evolution des taux

A partir du 1er août 2022:

– Le taux du Livret A passe de 1% à 2% (plafond de 22.950 €),

– Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) passe de 1 à 2% (plafond 12.000 €),

– Le Livret d’Epargne Populaire (LEP) passe de 2,2% à 4,6% (plafond de 7.500€)

Ce livret est soumis à des conditions de revenus, vous ne devez pas dépasser sur les deux dernières années les revenus de référence ci dessous :

1 part : 20 296 €  / 1,5 part : 25 716 € / 2 parts : 31 135 € / 2,5 parts : 36 554 € / 3 parts : 41 973 € / 3,5 parts : 47 392 € / 4 parts : 52 811 €
(Il faut rajouter 5420 € par demi part supplémentaire).

– Le livret jeune dont le taux est variable selon les banques, il est destiné aux 12-25 ans, il ne pourra pas être en dessous de 1% (plafond 1.600 €).

Je perds de l'argent en le laissant sur des livrets !

En effet, mécaniquement, comme l’indique le schéma ci-dessus, avec une inflation de 6,1 %, même avec un Livret A revalorisé à 2 %, vous perdez 4.1% en pouvoir d’achat !

L’idéal est donc de se positionner sur des placements pouvant couvrir au minimum l’inflation voire plus pour que votre épargne puisse fructifier.

Pour cela, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs éléments :

Quels sont mes objectifs ?

Lorsque l’on met en place un placement, il faut tout d’abord connaître ses propres objectifs : Durée du placement, objectifs : retraite, études, construction… chercher à fructifier, anticiper la succession, donner un sens à son placement, défiscaliser..

DM conseils, livret A, placement

Quelques conseils

Il n’y a pas de recette miracle mais juste quelques règles à respecter pour éviter de mauvaises surprises:

1- Le rendement est souvent en lien avec le risque  (voir le schéma ci-dessous). En effet, un placement non risqué (capital assuré) ne sera pas ou peu rentable. Si vous souhaitez obtenir des rendements plus élevés, les risques le seront aussi, le pire étant celui de perdre tout le capital investi…

2- Il faut diversifier ses placements afin de pouvoir diluer l’effet de perte potentielle sur certains d’entre eux.

3- Avoir bien en tête que « les performances passées ne préjugent pas des performances futures »

DM conseils, livret A, placement

Tenir compte des caractéristiques

Chaque placement a ses propres caractéristiques dont il faudra tenir compte pour répondre à vos objectifs. Le choix se fera en fonction : de la durée de placement obligatoire, de sa liquidité (le fait de pouvoir le récupérer rapidement), de sa fiscalité car certains sont nets d’impôts et d’autres soumis à l’imposition et à la CSG/CRDS, de votre implication dans sa gestion (location, bourses..) ou de le faire gérer par un tiers. Dans certains cas il est possible de défiscaliser tout en se constituant un capital (Pinel, déficit foncier, démembrement…)

Vous souhaitez être accompagné ?

Vous l’aurez compris, les placements sont divers et variés : assurance-vie, PER, immobilier, actions, SCPI… Il faut une bonne connaissance de ces derniers afin de choisir la/les meilleure(s) option(s) selon leurs caractéristiques et de vos objectifs. Je suis habilité à vous accompagner dans cette réflexion. Après avoir réalisé un bilan patrimonial de l’existant, j’écoute vos objectifs à court, moyen et long terme pour ensuite vous faire plusieurs propositions répondant à vos attentes. 

Votre situation est unique, elle mérite une approche personnalisée  !

DM Conseils : Damien Merceron,  Courtier en prêt immobilier, regroupement de crédits, assurance emprunteur, conseiller en investissement financier, placement, retraite, défiscalisation sur le Poitou-Charentes.