Barème taux crédit immobilier novembre 2021

Voici les tendances des taux de crédits immobiliers pour le mois de novembre.

Avec l’inflation, la hausse des taux s’amorce légèrement.

taux, emprunt, crédit, prêt, immobilier, courtier

Malgré une inflation à la hausse et une reprise économique les taux restent bas ce qui est très intéressant si vous souhaitez emprunter mais on commence à observer une légère remontée des taux. Par contre l’obtention d’un crédit peut s’avérer compliqué !  Plusieurs raisons à cela :

Des normes HCSF à respecter

Depuis juillet, les banques ont l’obligation de respecter les normes HCSF (maximum 35% endettement, durée maximale 25 ans (+2 ans si construction..) et Pour ce qui est de l’investissement locatif, changement du calcul d’endettement moins favorable pour les investisseurs. D’un côté, ces obligations permettent de protéger l’emprunteur, de l’autre, elles sont parfois restrictives et augmentent là encore le nombre de refus:

Exemple : Un couple gagne 3000 €/mois soit un endettement maximum de 1050 € (3000 x 35%) et un reste à vivre de 1950 €.

Un autre couple gagne 6000€/mois soit un endettement de 2100 € (6000 € x 35%) et un reste à vivre de 3900 €. On comprend bien ici la limite du pourcentage car le reste à vivre est en lien avec le coût de la vie et les besoins quotidiens et non pas avec le salaire. Ce couple avec le surplus du reste à vivre peut le placer mais ne peut pas emprunter au dessus de 2100 € alors qu’il en a les capacités financières.

Critères propres aux banques

Aux obligations citées ci-dessus, les banques rajoutent dans certains dossiers des conditions comme l’apport (10 à 20%), la domiciliation des revenus, l’assurance… et elles épluchent de plus en plus vos comptes ! Les comptes négatifs sont rédhibitoires. Attention également aux dépenses liées aux jeux, tabac, alcool et retraits importants. Dans certains cas il est préférable de décaler la demande de prêt de 2-3 mois afin de d’apporter des comptes « présentables ».

Respecter le taux d'usure

Ne pas oublier le taux d’usure, qui est le taux maximale (tous frais compris : assurance, frais de dossier, intérêts..) que les banques ne doivent pas dépasser. Ce dernier est indexé selon les taux pratiqués les mois d’avant donc très bas.

Pour exemple il est passé de 2.67% à 2,41 % en même pas un an ! Donc si vous n’êtes pas en capacité de négocier un bon taux, que votre âge ou situation de santé entrainent une hausse de votre assurance emprunteur, vous risquez de dépasser ce taux et ne pas obtenir le prêt ! 

Trouver un bien !

Dernière des choses et pas la moindre, trouver un bien ! Les transactions sont nombreuses, les biens se font rares et cela entraine une augmentation des prix Cette augmentation engendre une hausse des frais d’agence, de notaire, d’intérêts et d’assurance…

Certains ne trouvant pas leur bonheur dans l’ancien se dirigent vers la construction qui elle subit l’augmentation du prix des matériaux et les nouvelles normes RT 2020 entrant en vigueur au 1er janvier 2022.

Bien s'entourer pour que votre projet aboutisse !

Pour éviter de vous trouver dans une situation de refus ou de coût important de votre prêt, n’hésitez pas à me contacter, je ferai les démarches nécessaires pour vous trouver les meilleures solutions afin que votre projet se réalise.

Par précaution, il faurajouter au moins 15 jours de plus au délais « normaux » de réponse de la part des banques.

Barème taux crédit immobilier novembre 2021

Ces taux sont indicatifs, ils sont à prendre avec précaution car ils dépendent de votre situation personnelle: emplois, apport personnel, emprunts existants, tenue de comptes, lieu d’habitation et de votre projet.

Durée du crédit immobilier

Taux immobilier « Excellent »

Taux immobilier « Bon »

Taux immobilier « Standard »

7 ans

0.20%

0.50%

0.60%

10 ans

0.34%

0.63%

0.65%

15 ans

0.52%

0.82%

0.85%

20 ans

0.65%

0.98%

1.00%

25 ans

0.95%

1.17%

1.20%

633238801675

 

Le coût d'un crédit doit s'analyser dans son ensemble, ne pas oublier l'assurance emprunteur !

Comme expliqué ci-dessus, il est impératif de raisonner le coût du prêt dans sa globalité. Il ne faut pas essentiellement se focaliser sur le taux (très bas en ce moment), il y beaucoup plus à gagner sur l’assurance emprunteur ! Selon votre âge et état de santé, vous pouvez diviser jusqu’à 2 ou 3 votre coût d’assurance ! Dans certains cas, le coût de l’assurance emprunteur dépasse les intérêts !

 Je vous trouve aussi la meilleure assurance emprunteur ! 

Cette dernière a un impact très important sur le TAEG (taux qui incorpore l’ensemble des frais, y compris les frais de dossier et l’assurance emprunteur). Ceci est encore plus vérifiable si vous avez des problèmes de santé ou une maladie. Il faut dans un premier temps, trouver une compagnie acceptant de vous couvrir et à un tarif acceptable. De grosses économies sont à faire !

DM conseils : Damien Merceron, courtier sur les Deux-Sèvres, vous accompagne dans la recherche de financements: prêt immobilier, regroupement de crédits, prêt professionnel et assurance emprunteur. Contactez-moi !